Recettes traditionnelles

Madlène / Madeleines

Madlène / Madeleines

J'ai testé beaucoup de recettes et elles étaient toutes merveilleuses, aujourd'hui je vous présente la recette de madlène tirée d'Irina du blog "J'apprends à cuisiner" un blog qui m'est très cher plein de recettes, de photos et de merveilleuses pensées.

Préparation : bien mélanger les œufs avec le sucre, puis ajouter le lait, la farine mélangée à la levure chimique et enfin le beurre fondu. Puis remplissez avec les saveurs désirées, j'ai d'abord fait simple puis avec des zestes d'orange, du chocolat, de la noix de coco… ..

Préparez le plateau de madeleines en badigeonnant les formes de beurre puis de papier peint avec de la farine. Laisser refroidir la plaque au réfrigérateur pendant 15 minutes, ainsi que la pâte (si elle est froide, il se forme cette bulle bombée quand on les cuit, la pâte peut rester au réfrigérateur toute la nuit).

La pâte est mise en forme jusqu'à ce qu'elle recouvre les 2/3 de la forme, j'ai simplifié ma mesure et j'ai mis une cuillère à café dans chacune.

Cuire à 180 degrés dans le four préchauffé, au milieu du four avec une plaque de protection sous la plaque avec la madlenele (je l'ai mis). Le temps varie entre 10-13 minutes selon le type de four, quand ils ont déjà pris la couleur dorée ils sont prêts. Laisser refroidir un peu, tant que vous résistez avant de les déguster.


Résumé de la recette

  • 2/3 tasse de farine tout usage, et plus pour les moules
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1/4 cuillère à café de fleur de sel ou pincée de sel de mer fin
  • 1/3 tasse de sucre
  • Le zeste finement râpé d'1 citron
  • 2 gros œufs, température ambiante
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
  • 1/2 tasse (1 bâton) de beurre non salé, fondu et chaud, plus non fondu pour les moules
  • 2 cuillères à soupe de lait entier

Dans un bol moyen, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel mis de côté.

Mettre le sucre et le zeste de citron dans un bol. Du bout des doigts, frottez le sucre et le zeste de citron ensemble jusqu'à ce que le sucre soit humide et parfumé. Ajouter les œufs et fouetter jusqu'à ce que le mélange soit pâle et épaississe légèrement, environ 2 minutes. Incorporer le miel et la vanille. Alternativement, cela peut être fait dans le bol d'un batteur électrique équipé de l'accessoire fouet.

Incorporer délicatement le mélange de farine en trois ajouts, incorporer le beurre fondu jusqu'à ce qu'il soit complètement incorporé. Incorporer le lait. La pâte doit être lisse et brillante. Presser un morceau de pellicule plastique contre la surface de la pâte, transférer au réfrigérateur et laisser refroidir au moins 1 heure et jusqu'à 2 jours.

Beurrer et fariner un grand moule à madeleines. Verser la pâte dans le moule à madeleines et transférer au réfrigérateur pendant 1 heure.

Placer une grande plaque à pâtisserie épaisse dans le four, préchauffer le four à 400 degrés.

Placer le moule à madeleines sur une plaque à pâtisserie préchauffée. Cuire au four jusqu'à ce que les grosses bosses dorées sur le dessus reprennent au toucher, de 11 à 13 minutes. Retirer le moule du four et retirer immédiatement les madeleines du moule en frappant le moule sur le comptoir. S'il y en a un bâton, utilisez un couteau à beurre ou des doigts pour aider à libérer. Laisser refroidir sur une grille.


Recette madeleines

Recette des madeleines : de temps en temps on parle aussi de dessert ! Facile à faire, cela prend environ trois heures, mais il y a plus de temps d'attente. Ci-dessous la recette classique, il existe également des variantes avec du chocolat ou d'autres ajouts. Seul défi, si vous voulez la forme classique, vous aurez besoin d'un plateau spécial pour les madeleines. Vous pouvez le trouver dans les magasins spécialisés.


Gâteaux au beurre français (Madeleines)

Préchauffer le four à 375 degrés F (190 degrés C). Beurre et farine 12 moules à madeleines (3 pouces) mis de côté.

Faire fondre le beurre et laisser refroidir à température ambiante.

Dans un petit bol, battre les œufs, la vanille et le sel à grande vitesse jusqu'à consistance légère.

En battant constamment, ajoutez graduellement le sucre et continuez de battre à grande vitesse jusqu'à ce que le mélange soit épais et pâle et que des rubans se forment dans le bol lorsque les batteurs sont levés, 5 à 10 minutes.

Tamiser la farine dans le mélange d'œufs 1/3 à la fois, en pliant doucement après chaque ajout.

Ajouter le zeste de citron et verser le beurre fondu sur le pourtour de la pâte. Incorporer rapidement mais délicatement le beurre à la pâte. Verser la pâte dans des moules, elle formera un monticule légèrement au-dessus des sommets.

Cuire au four de 14 à 17 minutes, ou jusqu'à ce que les gâteaux soient dorés et que le dessus reprenne sa forme lorsque vous appuyez doucement du bout des doigts.

Utilisez la pointe du couteau pour détacher les madeleines du moule inversé sur la grille. Saupoudrer immédiatement les biscuits chauds de sucre cristallisé. Les madeleines sont meilleures le jour de leur cuisson. Les restes de madeleines sont merveilleux lorsqu'ils sont trempés dans du café ou du thé.

Variante : Madeleines au chocolat : Omettre le zeste de citron. Augmenter le sucre à 1/2 tasse. Remplacez 1/4 tasse de poudre de cacao non sucré par 2 cuillères à soupe de farine tamisée dans la pâte avec de la farine.


Madeleines aux pistaches et framboises

Petites, délicates, savoureuses et parfumées, voici à quoi ressemblent ces dames nommées « Madeleines ». Ils peuvent acquérir beaucoup de saveurs et d'intensités, selon l'imagination de celui qui les fabrique. Dans mon cas, l'inspiration ne s'est pas fait attendre et j'ai choisi des pistaches et des framboises, car j'en avais besoin pour une laborieuse assiette pliée sur le thème de la célébration du nouvel an persan. "Norouz".

Si vous n'avez pas ou n'aimez pas les pistaches, elle peut être remplacée par n'importe quelle autre huile que vous aimez : noix de Roumanie, noix de pécan, noix du Brésil, noix de macadamia, amandes, etc.

Ingrédients (25 pièces):

  • 2 petits oeufs
  • 90 gr de sucre en poudre
  • 90 gr de farine blanche 000
  • 5 gr de levure chimique + 1 sel en poudre
  • 100 gr de beurre (fondu et refroidi)
  • 75 gr de pistaches hachées (frites)
  • 2 cuillères à soupe de miel (j'ai utilisé du miel de framboise cru de Bio Republic)
  • Eau de rose au goût
  • 25 morceaux de framboises

Mode de préparation :

  1. Les œufs sont moussés avec du sucre jusqu'à ce qu'ils triplent de volume.
  2. Mélanger la farine avec la levure chimique et tamiser.
  3. Ajouter le miel, le beurre et l'eau de rose sur les œufs brouillés et bien mélanger.
  4. Ajouter les pistaches et la farine avec la levure chimique.
  5. Couvrir le bol et laisser refroidir pendant 1 heure.
  6. Préchauffer le four à 170°C.
  7. Les moules à madeleines sont graissées à l'huile (en silicone) ou au beurre + farine (en métal).
  8. Remplissez chaque cavité de la forme avec environ 3/4 de son volume de pâte, puis collez une framboise au milieu.
  9. Cuire au four environ 12 minutes ou jusqu'à ce que vous réussissiez le test du cure-dent. Laisser refroidir, puis retirer des cavités. Ils peuvent être retirés immédiatement et servis chauds, ils sont très savoureux.

Permettez-moi également de vous montrer la pièce gastronomique dans laquelle ces madeleines ont joué un rôle secondaire :) :


Biscuits madeleines

  • Tout d'abord! Pour réaliser cette recette, vous aurez besoin d'un moule à madeleine. Si vous n'en possédez pas déjà un, voici un lien vers le meilleur moule à madeleine.
  • Maintenant que nous avons réglé cela, parlons du beurre noisette ! Parce que c'est la toute première étape de cette recette et c'est une étape importante. Pour faire dorer le beurre, vous aurez besoin d'une sauteuse, de beurre et d'un peu de patience. Vous allez faire fondre le beurre comme d'habitude, puis continuer à le cuire à feu moyen - en remuant de temps en temps - jusqu'à ce qu'il atteigne une couleur brun doré. Surveillez attentivement votre beurre pendant qu'il brunit, car il peut brûler facilement ! Une fois qu'il est bien doré, retirez-le du feu et versez-le dans un bol résistant à la chaleur - en vous assurant de gratter tous les morceaux dorés du fond de la casserole. Et c'est tout! Facile, non ? Vous voulez d'abord effectuer cette étape car le beurre doit refroidir un peu avant d'être ajouté à la pâte.
  • Comme les ingrédients froids ne se lient pas, vos œufs doivent être à température ambiante avant de les utiliser dans cette recette.
  • L'une des étapes les plus importantes de cette recette est de battre les œufs et le sucre ensemble. Vous allez vouloir ajouter progressivement le sucre dans les œufs et battre le mélange pendant environ 3 à 4 minutes. Je trouve que 3 minutes et demie est mon & # 8220 nombre magique & # 8221, mais visuellement, vous & # 8217 voulez que le mélange soit pâle et très épais.
  • Et le plus dur de cette recette ?! L'attente! La pâte doit être réfrigéré pendant au moins 4 heures. La bonne nouvelle? Vous pouvez le conserver au réfrigérateur jusqu'à 2 jours !
  • Au moment de cuire les madeleines, vous aurez envie de graisser généreusement votre moule avec du beurre ramolli et un saupoudrage de farine. Sinon, ils & # 8217ll collent!
  • Enfin, assurez-vous de garder un œil sur eux pendant qu'ils cuisent. Ils & # 8217 sont prêts lorsque leur & # 8220 ventre & # 8221 se sont levés et qu'ils & # 8217 sont dorés.


Un peu brioche en forme de coquille Saint Jacques, comme ce fut le cas autrefois à Commercy et Liverdun, en Lorraine, elle a changé à jamais la littérature, prouvant que la sensibilité est la même dans l'art des mots et dans l'art culinaire.

Célèbre Madeleine de Marcel Proust du cycle roumain A la recherche du temps perdu déclenche le flux de la mémoire affective et aide à recréer un univers biographique unique. Lorsque le narrateur du livre trempe les morceaux de madeleine dans du thé à la fleur de citron, le passé revient miraculeusement à la vie, le goût unique des souvenirs ravivant le temps « vécu et avoué ».

Faire madeleines une pâte simple est nécessaire Gênes à partir d'un verre de farine, d'un verre de sucre et de quatre œufs battus, dans certaines recettes étant incorporé des flocons d'amandes, de la poudre de noix passée plusieurs fois au moulin et du citron râpé. Les légendes mentionnent l'auteur de ce choyer une certaine Madeleine Paulmier, qui dans la première moitié du XVIIIe siècle était employée comme cuisinière à la cour de Stanislas Ier, duc de Lorraine et roi exilé de Pologne. Son gendre, le roi Louis XV de France, lui offrit - en 1755 - de tels gâteaux à son épouse Maria Karolina Zofia Felicja Leszczyńska, qui, ravie de leur goût et de leur finesse, ordonna de les introduire immédiatement dans le menu de les banquets de Versailles.

Semblable en pâte et en goût mais de forme différente est le gâteau sucré appelé financièrement, à l'origine une création des religieuses de l'ordre médiéval des Visitandines (Ordo Visitationis Beatissimae Mariae Virginis), arrivée à Paris, la recette a été adoptée par ceux qui travaillaient à la Bourse des marchandises, qui ont demandé aux pâtissiers de verser la pâte dans des plateaux parallélépipédiques, afin que les muffins imitent la forme des lingots d'or, d'où le nom financier.

Fondamentalement, et Madeleine et financier appartiennent à la catégorie plus large des brioches, c'est-à-dire de pâte à pâtisserie moelleuse, à base de génoise (pain d'Espagne), qui a la consistance délicate des éponges de mer. Au début, ils étaient fabriqués à partir de pâte à pain commune, étant plutôt une sorte de petits pains, mais au fil du temps, les chefs pâtissiers ont ajouté des œufs, du beurre, du lait, du sucre de canne et quelques épices (comme la vanille ou la cannelle), les transformant en. réel des pâtisseries, décoré de flocons de chocolat, de raisins secs et de fruits confits ou de tout ce qui vient à l'esprit des artistes de la boulangerie.

Brioche à la tête ou Parisienne est la forme classique, obtenue en superposant deux boules de pâte, celle du dessus étant légèrement plus petite, pour imiter la forme de la tête (diriger). Brioche Nanterre c'est, en fait, un pain sucré fait de pâte à muffins, comme on le fait à Nantes, sous une forme métallique plus large, comme pour le jimble. Brioche des Rois est un gâteau aux fruits secs à base de pâte à muffins (faite non pas avec du lait mais avec de l'eau de fleur d'oranger), dessert servi à la fête de l'Epiphanie (la fête royale de l'Apparition du Seigneur, début janvier), notamment en Provence. Brioche ça vient de loin dans le temps. Le trésor de la langue française le mentionne pour la première fois en 1404. Dans le vieux dialecte normand, Ronce cela signifiait étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie en bois appelé broyer. Au XIIIe siècle, il est mentionné pain grillé, que les marins et les pêcheurs emportaient avec eux en mer. Plus tard, sous le règne du Roi Soleil Louis XIV, ce n'est qu'à Gisors que les jours de foire étaient fabriqués 250 à 300 kilogrammes de pâte. brioches pour les marchands et la foule de casques errant parmi les étals.

Si brioches sont des desserts typiquement français, la gastronomie de l'Hexagone a adopté avec créativité beaucoup de douceurs de la cuisine d'autres peuples. Donc, sabayon est une crème à base de vin blanc doux (Marsala, Moscato d'Asti) ou de Porto, mélangé avec liquéfié, Cognac ou Rhum, avec du sucre et du jaune d'oeuf, emprunté aux Italiens (sabayon). Et le nougat est une pâte douce et sucrée, faite de blancs d'œufs battus avec du miel ou du sucre et des noix, des cacahuètes ou des fruits confits, que les croisés rapportaient, sur une chaîne levantine, au retour de leurs expéditions militaires en Terre Sainte.

Meringues (ou les « meringues » comme nos pâtissiers les avaient baptisées au XIXe siècle) sont les fameuses meringues au blanc d'œuf battues au sucre qui auraient d'abord été fabriquées dans le hameau suisse de Meiringen, après quoi la recette a été perfectionnée par l'italien. chef Gasparini à la fin du XVIIIe siècle. Cependant, on ne peut ignorer le fait que les meringues sont mentionnées dès 1693 dans le livre de cuisine de François Massialot, l'illustre chef du duc d'Orléans, Philippe Ier, frère de Louis XIV. Si, autrefois, ces meringues prenaient forme en pressant entre deux cuillères, Marie-Antoine Carême trouvait plus facile de les "verser" à partir d'un morceau de tissu coupé à l'extrémité.

Délicieux macarons (ou, en Suisse, luxemburgerli) sont aussi une sorte de meringue, sauf que dans leur pâte intervient également la farine d'amande, et ils sont cuits sous forme de disques, qui sont montés deux à deux, étant joints avec une couche de crème douce avec différentes saveurs de fruits. Il aurait été apporté en France dans la seconde moitié du XVIe siècle par la cuisinière italienne Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II. L'idée d'un "sandwich" sucré miniature est cependant apparue plus tard à Paris, les deux disques de meringue aux amandes étant "collés" avec ganache de chocolat, crème au beurre ou confiture. La recette a ensuite évolué grâce aux moniales de l'Ordre des Carmes, passionnées par leur préparation au monastère près de Cormery, vers 1791-1792. Réfugiées à côté de Nancy pour échapper à la colère des révolutionnaires, les religieuses cuisinaient et vendaient des macarons pour payer leur logement. La forme moderne de ces meringues est due à Pierre Desfontaines, de la célèbre Pâtisserie Ladurée, et à Claude Gerbet, c'est pourquoi on les appelle aussi gerbets.

Dans les rues de Paris, en hiver, les marchands ambulants vendent toujours des marrons grillés, mais dans les confiseries sont vendus leurs parents élitistes - les célèbres bruns glacés, c'est à dire glacé au sirop de sucre. L'Italie du Nord, en particulier le Piémont, et le Sud de la France, en particulier Lyon, se disputent leur suprématie depuis environ cinq siècles. En 1580, de tels marrons glacés sont mentionnés par un cuisinier du duc de Savoie, Charles Emmanuel I. Plus tard, en 1667, le grand François Pierre La Varenne, qui fut pendant dix ans chef pour Nicolas Chalon du Blé, marquis d'Uxelles (un château près de Lyon, dans une grande région de châtaigneraie), il a également marqué la recette de son empreinte dans son livre La confiture parfaite, qui a été imprimé en 37 éditions pendant 75 ans. La Varenne insiste sur la procédure tirer à sec, ce qui a permis d'éliminer les résidus de sucre candel du sirop utilisé pour le glaçage des marrons. En 1694, la même technique fut appliquée aux fèves de cacao par le missionnaire français en Martinique Jean-Baptiste Labat.

. Au-delà de la polémique sur la paternité de certaines de ces merveilleuses recettes, il est certain que ces desserts ont à juste titre conquis le monde entier ! La pâtisserie française est la forme suprême du doux amour converti sur une soucoupe, comme la plus subtile nous l'a expliqué depuis deux siècles. connaisseur, Brillat-Savarin : "L'amour est un dessert : une fois le gâteau mangé, il reste des miettes dans l'assiette".


  • 1/2 tasse de sucre
  • 2 oeufs
  • 3/4 tasse de farine tout usage
  • 6 cuillères à soupe de beurre fondu et refroidi
  • 3 cuillères à soupe de jus de citron frais
  • Le zeste d'un citron
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • Sucre de confiserie
  1. Dans un grand bol, fouetter ensemble les œufs et le sucre jusqu'à ce qu'ils soient bien mélangés et mousseux. Ajouter le beurre, le jus de citron et le zeste de citron et mélanger. Tamiser la farine et la poudre à pâte en remuant jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé. Laisser reposer 30 minutes.
  2. Préchauffer le four à 400 degrés. Beurrez un moule à madeleines et saupoudrez-le de farine. Transférez une cuillère à soupe pleine de pâte dans chacune des entailles et étalez uniformément. Une fois que chacune des empreintes est remplie, placez au four et faites cuire pendant 8 à 9 minutes. La madeleine doit être un peu dorée et bien cuite. Placer sur une grille et saupoudrer de sucre glace une fois refroidi.

Information nutritionnelle:

Rendement:

Portion:

Ne manquez jamais une recette aux méandres légers


Madeleines faciles

L'épicéa mange / Diana Chistruga

Cette recette de madeleines rapide et facile prend moins de la moitié du temps que prennent la plupart des madeleines. La recette comprend également des conseils pour le stockage et la congélation.


Madlène au saumon fumé.

Voici une version salée des madeleines. Ils peuvent être préparés avec divers ingrédients salés tels que : olives, thon, anchois, fromage, etc. Ils peuvent être une solution élégante, mais aussi économique, lorsque vous souhaitez préparer un buffet raffiné.

  • 2 gros oeufs
  • 80 gr de farine blanche
  • 70 ml d'huile de fleur (vous pouvez aussi utiliser de l'huile d'olive, mais en diluant)
  • 6 gr de levure chimique (1/2 sachet)
  • 25 gr de fromage râpé de type Gruyère, Comte, Emmental
  • 1 cuillère à café de parmesan, finement râpé
  • sel et poivre
  • 1 cuillère à soupe farcie de persil vert et queue d'oignon vert, finement hachée
  • 100 gr de saumon fumé coupé en tout petits cubes
  1. Préparez tous les ingrédients, mesurez les quantités, râpez le fromage, tamisez la farine, hachez finement le persil, les oignons verts et le saumon en petits cubes.
  2. Battre les œufs au batteur pour augmenter le volume. Ajouter la farine sous la pluie, puis l'huile en un trait fin, comme une mayonnaise. Bien mélanger, puis ajouter le fromage râpé, le sel, le poivre et la levure chimique.
  3. À l'aide d'une spatule, incorporer les légumes verts et le saumon coupés en dés.
  4. Couvrir le bol de film alimentaire, réfrigérer 30 minutes, pour détendre la pâte.
  5. Graisser les moules à madlène avec du beurre, verser dans chaque coquille une cuillerée de pâte, de quoi remplir le moule aux 3/4.
  6. Préchauffer le four à 180 degrés, fonction ventilée. Cuire les madlènes pendant 15 minutes.
  7. Retirer et laisser refroidir sur un gril de cuisine.
  8. Servez les madlènes en entrée, accompagnées d'une sauce à la crème sure, peu grasse, ou d'un yaourt grec. Ils sont très bons chauds, mais aussi froids.


Vidéo: Madeleine McCann. Who Is Responsible? PART ONE (Janvier 2022).